Solaire Diffusion

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

FAQ Solaire thermique

Envoyer Imprimer PDF

Avant de chercher dans les FAQs, avez-vous lu les informations disponibles sur le site?

Par exemple : Comment passer commande chez nous? c'est expliqué ici.

Ce que vous trouverez ici est plus ponctuel, et n'a pas forcément trouvé sa place dans les informations que nous fournissons sur les chauffe-eau et chauffages solaires. Ce sont des questions générales autant que des conseils pour les auto-installateurs  qui constituent la majorité de nos clients.

Chauffe-eau à circulation forcée, thermosiphon, montage en économiseur, quel technique choisir?

Si vous pouvez, choisissez le moins cher : un kit chauffe-eau thermosiphon en préchauffage de votre chauffe-eau existant.

Attention, ne négligez pas l'important : pour un confort optimal et une économie d'énergie, placez le ballon a proximité des points d'utilisation, cela évite de gaspiller de l'énergie à remplir et réchauffer les tuyaux avant de pouvoir l'utiliser au robinet.

Le système fonctionne aussi bien avec un ballon vertical qu'avec un ballon horizontal, en monobloc (comme on voit souvent, pas vraiment la meilleure solution sous les latitudes métropolitaines) ou à éléments séparés ( panneaux dehors, bien sûr, mais ballon à l'intérieur). En préchauffage d'un autre ballon, le fonctionnement du ballon horizontal dans cette configuration est au top : il chauffe d'abord l'eau du haut du ballon, celle qui passe dans votre chauffe-eau quand vous tirez le robinet. Et vous prenez un petit volume de ballon, 200 l c'est bien suffisant la plupart du temps, pas besoin de connecter l'appoint, votre chauffe-eau existant fait le nécessaire. C'est un montage 'en économiseur'.

S'il n'est pas possible, ballon HS, passez si possible (voyez la page suivante) au kit chauffe-eau thermosiphon, mais avec ballon vertical (meilleure stratification), avec un volume cette fois adapté aux besoins, et avec un appoint impératif.

Enfin, passez à la solution qui convient dans la très grande majorité des cas, car elle s'installe avec beaucoup moins de contraintes que les précédentes : le chauffe-eau à circulation forcée. Pour les solutions autovidangeables, on n'a pas encore défini de kit, on vous laisse faire ; pour les solutions avec antigel, voyez nos kits chauffe-eau solaire à circulation forcée.

Ballons :

Durée de la garantie : les ballons sont garantis 5 ans par nos fabricants.

Quel est l'entretien à réaliser sur un ballon solaire? Un ballon solaire nécessite le même entretien qu'un ballon traditionnel : vérifier l'état de l'anode magnésium une fois par an,et faire claquer le groupe de sécurité une fois par mois : en tournant le bouton jusqu'à ce qu'il claque, cela permet de dégager le calcaire et de conserver le bon fonctionnement du groupe, sinon ou bien il coule tout le temps (même en dehors des périodes de chauffe), ou bien il ne fonctionne plus et là on risque la fuite. Alors ne faites pas comme moi, faites l'entretien de votre ballon, solaire ou non ... : ) Vous trouverez une procédure détaillée ici, à adapter bien sûr en fonction du ballon.

A noter : un certain nombre de fabricants n'indiquent pas l'obligation de contrôler l'anode ni de monter des raccords diélectriques. La raison : sans rien faire, leurs ballons durent plus de 5 ans. Mais si vous faîtes ne nécessaire, il n'y a pas de raison pour qu'il ne dure pas beaucoup plus longtemps.

Je n'ai pas l'eau de ville, y-a-t-il un problème à utiliser l'eau de pluie ou de puits? Dans ce cas, le fabricant ne vous fournira pas de garantie (aucun fabricant ne le fera d'ailleurs). En cas d'utilisation d'eau de pluie ou d'eau de puits, il vous faut être vigilant et vérifier fréquemment l'anode. Il est recommandé d'installer des raccords diélectriques, même si ceux-ci sont assez onéreux, car ils sont aussi très efficace contre la corrosion.

Pour qu'elle soit moins dure, je vais prendre un adoucisseur d'eau, donc l'eau sera moins agressive pour le ballon ? Un eau calcaire n'est pas une eau qui corrode plus que d'autre l'acier du ballon. En général on a plutôt de la corrosion avec des eaux plus pures. Ne me demandez pas pourquoi, je ne suis pas un spécialiste de l'eau.

Où se trouvent les doigts de gants sur les ballons solaires? Les doigts de gants se trouvent normalement à peu près au milieu des connexions de l'échangeur, ainsi, on a une indication moyenne de la température de l'eau. A noter qu'il est important de mesurer la température au bon endroit : mon ballon est à 50° ne veut rien dire : en haut, en bas?

Quelle est la bonne température de consigne pour un ballon solaire ?

La température du ballon dépend de l'endroit où vous mesurez : l'eau froide entre par le bas (ou elle entre par le haut, mais le tuyau plonge jusqu'en bas du ballon). La partie haute du ballon solaire est chauffée par l'appoint en cas de besoin, la régulation solaire n'est donc pas seule maîtresse à bord.

Pratiquement, une température de 50 à 55° devrait être largement suffisante aux utilisations les plus sévères : la vaisselle. Pour vous laver, 45° suffisent généralement. Mais comme tout est prélevé dans le même ballon, vous mélangerez/mitigerez à la sortie. Pratiquement, il n'est pas forcément utile de surchauffer votre ballon, cela accélère sa corrosion. Seule utilité : disposer d'un volume apparent supérieur au volume réel du ballon (car l'eau est diluée au moins par le mitigeur en sortie) ou le cas (exceptionnel) échéant, se débarrasser de légionellose.

Pour fixer la sonde? Il existe des pâtes qui assurent le maintien et la conductivité pour avoir un meilleur temps de réponse. Mais comme je n'ai jamais vu la température d'un ballon bouger rapidement, pour ma part, je cale avec des allumettes. A éviter sur les panneaux, ça chauffe trop!

Quelle hauteur prévoir au dessus du ballon pour changer l'anode? Prévoyez si possible une quarantaine de cm, sinon, on peut encore changer l'anode, mais le démontage est plus délicat, une fois la trappe dévissée, selon les modèle et la hauteur disponible, on est parfois obligé d'assembler la nouvelle anode à la trappe au dessus du ballon. Variante dans les cas contraignant : l'anode chaîne, un chapelet de 'saucisses' de magnésium. Changer l'anode ? voir ici.

Peut-on utiliser un ballon vertical à l'horizontale? Non... euh maintenant oui, voyez ici , le ballon 'horizontal vertical'... En fait, la question est d'éviter que le fluide circule entre le haut et le bas, car, sauf en thermosiphon double enveloppe, il va commencer par tout tiédir, ce qui n'est pas le but cherché.

Les ballons verticaux sont-ils compatibles avec un fonctionnement en thermosiphon ? Oui, malgré la dernière boucle du serpentin qui est à contre pente dans certains modèles, cela fonctionne bien. En fait, vue la vitesse de circulation, le principal de l'échange se fait plus haut, le bas n'a donc pas d'influence notable. La seule difficulté éventuelle : purger cette dernière boucle, pour cela il est conseillé d'avoir une pompe électrique. Mais peu de retour sur le sujet de la part de nos clients, c'est qu'ils trouvent les solutions par eux-même.

Y-a-t-il un thermostat avec la résistance chauffante sur le ballon ? Oui, par abus de langage, on dit résistance mais il s'agit d'un ensemble comprenant une résistance et son thermostat. Si vous achetez en pièces détachées, vous pouvez acheter l'un ou l'autre (nous consulter, on tient du stock, mais pour éviter les erreurs, on préfère vous les choisir directement), ou alors une résistance monobloc qui inclue les deux, voyez notre site de vente en ligne .

Et maintenant pour vous détendre un peu : voici ce que nous répond le site qui sort en N° 1 sur Google quand on tape chauffe-eau solaire, au sujet de l'entretien (version 2013, ça vous en dit long sur les compétences des donneurs de conseil des sites qui trustent les premières places à coup de budgets comm.) :

"En quoi consiste l’entretien d’un chauffe-eau solaire ?

L’entretien est simple, il faut vérifier la pression du liquide caloporteur, de même que le fonctionnement de la pompe le jour, et pas la nuit. Le niveau du fluide est très important dans la mesure où il s’agit d’un très puissant gaz à effet de serre ( 1000 à 20000 fois plus puissant que le CO2)."

Nous remercions beaucoup le webmaster pour sa contribution inattendue, il a du confondre avec chauffe-eau thermodynamique Cool...

Et la version du 17/05/2016, pas mieux : du fluide caloporteur passe dans les panneaux photovoltaïques : mort de rire.

Panneaux :

Quelle est la garantie des panneaux ? Nos panneaux sont garantis 10 ans. Cette garantie s'entend dans un usage normal. Nous sommes des clients fidèles : les panneaux de notre fournisseur vendus en 2005 sont toujours opérationnels, donc on peut par expérience vous les garantir 11 ans. A un client très anxieux et très sympa, je les ai même garantis 77 ans, en référence à des lectures que les moins de 20 ans ont peut-être du mal à connaître, la garantie court toujours...

Quel sont les usages anormaux? Il ne faut pas :

- remplir les panneaux lors de leur mise en service lorsqu'ils sont chauds, car la grande différence de température peut faire céder les soudures et créer des fuites ; un panneau en stagnation peut atteindre 200°, si vous le remplissez d'un fluide à 20°, le choc thermique est tel que certaines soudures peuvent lâcher : couvrez vos panneaux avant remplissage ou faîtes le le matin tôt, ou le soir. Attention, même par temps couvert, un panneau monte très haut en température.

-ajuster la pression par un simple ajout d'eau lorsque vous fonctionnez en circuit avec antigel ( non auto-vidangeable), consultez les tables de protection de l'antigel.

- utiliser un système de mise en marche qui ne comporte pas de sécurité température haute (minuteur ou automate programmable sans programmation de la sécurité suivante) : le circulateur ne DOIT PAS redémarrer si les panneaux sont à plus de 120°, car le choc thermique peut endommager les soudures.

- utilisation avec un angle important sans protection des ouïes de ventilation hautes du vent arrière : on a là des possibilités d'infiltration d'eau qui dégradent le rendement et peuvent corroder le cuivre. Dans le cas où  la condensation persiste toute la journée ( un peu de condensation est normale à l'entrée froide le matin), en raison d'un climat particulièrement humide par exemple, n'hésitez pas à faire un trou de diamètre 8 dans les parties basses du cadre aluminium des capteurs pour évacuer les condensats cumulés aux infiltrations, cela améliore son rendement et prolonge sa durée de vie ( qui normalement est bien supérieure à la garantie, personnellement, je table sur 30 ans).

Quelle différence y-a-t-il entre vos différents panneaux ? Les panneaux peints sont destinés aux applications de chauffage, ils sont plus économiques, mais moins performants à haute température. Ils suffisent bien sûr largement à produire l'eau chaude lorsque l'on n'a plus besoin de chauffage, car la surface installée est largement dimensionnée. Les panneaux Tinox et Mirotherm fonctionnent pour le chauffage et le chauffe-eau, ils sont plus efficaces dans les hautes températures. La finition des panneaux d'après nos clients, est très bonne : vous pouvez voir l'avis de ceux qui ont pris la peine de donner un avis sur annuaireecolo.fr . A mon avis, les Mirotherm sont encore mieux finis que les Tinox,il sont un peu moins épais. En fait, entre Tinox et Mirotherm, c'est aussi le critère dimensionnel qui fera la différence , en fonction des contraintes d'installations : c'est la hauteur qui varie sur les Mirotherm, avec notre plus grand panneau (2.4 m²) et aussi le moins haut (1.75m). La gamme Tinox propose aussi, quant à elle, des panneaux 'horizontaux' (autrement dit au format paysage) faciles à camoufler sur un toit terrasse ou derrière une haie, pratique pour une installation murale en brise soleil.

Les panneaux sont-ils compatibles avec le fonctionnement en thermosiphon? Nos panneaux thermiques disposent de collecteurs dits 'échelle', plus onéreux à fabriqués que les capteurs avec un seul 'drain', ils sont aussi compatibles avec le fonctionnement en thermosiphon à la condition de les installer dans la position prévue

Quelle fixation choisir ? Pour les montage en toiture, prenez nos structures toit. On peut éventuellement remplacer les S de fixation par des tire fonds. Pour les montage sol ou mur, vous pouvez prendre nos structures, il est aussi possible de fabriquer un support bois, dans ce cas demandez les accessoires de fixation ( clamps ou crochets), à raison de 4 par panneau solaire.

Puis-je mettre mes panneaux sur un toit incliné à 30% pour faire du chauffage? Franchement, ce n'est pas du tout recommandé. Mettez plutôt les panneaux le long d'un mur. Une pente de 70° est préférable à une pente de 17° (30%) pour du chauffage. A la différence du chauffe-eau qu'on utilise toute l'année, on a besoin du chauffage quand le soleil est plutôt bas sur l'horizon. L'orientation est très importante, vous pouvez faire des simulations à partir de notre page 'outils solaires' .

Les panneaux ont-il un sens de montage ? Certains panneaux ont un sens de montage, dans ce cas, c'est indiqué sur la tranche par une étiquette, selon le cas up ou down . Il y a 2 raisons à cela : certains panneaux disposent d'un doigt de gant pour la sonde, mieux vaut la mettre au bon endroit ! voir notre page 'outils solaires' . D'autres ont été adaptés pour l'évacuation de l'eau de condensation, ce qui améliore leur rendement.

Faut-il une boucle de Tickelmann? Si vous respectez le montage de nos schémas, vous remplissez les conditions que doit de remplir la boucle de Tickelmann : en résumé, chaque particule de fluide traverse la même longueur de tube de chaque diamètre, donc les collecteurs sont irrigués en théorie de manière homogène. Nos schémas s'appliquent parce que nous proposons des capteurs dits 'échelle', avec 1 collecteur bas par lequel arrive le fluide et un collecteur haut d'où il repart vers le ballon, reliés par des batteries de capillaires  qu'ils traversent en récupérant la chaleur de la plaque 'collecteur' d'énergie.

Peut-on brancher 10 capteurs groupés sur un seul champ? Il y a deux limitations :

- jusqu'à 7 capteurs (donc pas 10), les débits sont compatibles avec le débit des collecteurs. En installation collective, j'ai vu souvent des batteries de 7 ou 8 panneaux définies par des bureau d'étude. Un certain nombre de fabricants proposent aussi des schémas de montage à 7 panneaux, alors que leur collecteurs disposent de pipes moins dimensionnées que les nôtres. Néanmoins :

- à partir de 3 capteurs, la répartition des fluides entre les capteurs n'est plus tout à fait homogène. Les bureaux d'étude acceptent ce gradient de température, la perte étant somme tout raisonnable : pour une différence de 15° du capteur mal drainé, tout se passe comme s'il travaillait une à 2 heures plus tard dans le cas d'un chauffe-eau. Donc tout ce passe comme si on perdait par exemple, sur 3 capteurs, la meilleure heure (plus froid= moins de pertes thermiques)  qu'on échange contre la plus mauvaise (fin de journée). Entre un delta T de 10° et un delta T de 50, les capteurs perdent environ 20 à 30% de rendement Donc on perd au pire 2x30% d'une heure sur les 7 que compte la journée moyenne de chauffe, soit 0,6 heure de chauffe sur 7 que compte la journée : cela fait 8.57% sur un capteur, donc 3% du global du champ. Loin des 40 ou 50% donc fait état la rumeur pour l'ensemble du champ.  Contrairement à ce qui est dit sur certains forums, si on ne prenait pas d'énergie au capteur en question, il ne serait pas 15° plus chaud, mais il serait à température de stagnation, soit pour les Tinox ou Mirotherm plus de 200° et pour les panneaux noirs, 110°.

A vous de voir donc si vous voulez tirer du tuyau pour faire des groupes de 2, ... ou pas.

Et quant aux capteurs de 'nouvelle' génération, avec un seul tube qui serpente derrière le collecteur, les frottements du fluide le long du tuyau généralement fin ( la conception est faite dans l'objectif de diminuer le coût de fabrication, quand on en met plusieurs en série, il faut vite remplacer le circulateur par une pompe haute pression ... J'exagère, mais c'est à éviter. Nos capteurs 'échelle' sont plus chers à fabriquer, mais plus souples d'utilisation.

 

... / A suivre bientôt