Solaire Diffusion

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Choisir sa régulation solaire

Envoyer Imprimer PDF

Comment choisir sa régulation solaire thermique, et d'abord que peut-on en attendre ?

Une régulation solaire thermique a pour but :

- de gérer des systèmes à un ou plusieurs champs de panneaux solaires, et à un ou plusieurs éléments de stockage ou de consommation d'énergie,

- de mettre en SECURITE le système et ses éléments,*

- de permettre au système solaire thermique en place de vivre plus vieux.**

Pour les régulations solaire thermiques STECA le fabricant vous propose un guide de choix, pratique, simple, toutes les solutions sont proposées.

Une vision de l'ensemble de l'offre est présentée sur leur site : cliquez ici.

Pour une approche plus concrète, vous trouverez, régulation par régulation, toutes les informations sous forme de schémas sur les fiches techniques de chaque produit.

Par exemple, pour la régulation classique de nouvelle génération, la fiche technique est téléchargeable sur le site www.steca.fr.

Sur notre boutique en ligne, à l'onglet 'télécharger', vous aurez une approche par prix croissant, ce qui généralement correspond à une capacité croissante.

A noter que seuls les produis dont les notices en français sont en ligne sont disponibles à la vente en tant que tels, il s'agit de la grande majorité des produits, mais il existe quelques exceptions : celles-ci sont disponibles en 'pièce de rechange' et sans manuel en français donc.

Une précision pour le choix de la régulation solaire : pour fonctionner avec des circulateurs haute efficacités non dotés de leur électronique propre (et donc au moins 1/3 moins chers que ceux qui se connectent aux régulations standard), prenez en priorité les produits de la gamme TRAxxx++++, le A indiquant la compatibilité avec la technologie pwm des circulateurs haute efficacité.

______________________________________________________________

*Il est en effet important de ne pas permettre au circulateur de redémarrer quand les panneaux sont en stagnation ou trop chauds : envoyer du fluide à 20°C dans un panneau à 200°C (pour nos panneaux Tinox ou Miroterm : température de stagnation en éclairage nominal : 203°c). Les panneaux et les autres éléments du système pourraient être endommagés : contraintes, rupture de soudures, surchauffe du circulateur... Ce type de fonctionnement n'étant pas 'normal', la garantie produit n'est plus acquise. Ceci est pour la mise en sécurité. Elle est nécessaire et donc présente sur toutes les régulations solaires.

**Concernant la longévité du système, un certain nombre de régulations (en fait toutes sauf les entrées de gamme) proposent des systèmes de réduction de la stagnation : il s'agit, lorsque le ballon (ou le stockage) a atteint sa température de consigne, de faire fonctionner le système avec un mauvais rendement pour éviter que le panneau ne dépasse par exemple120°. Voyez cette page pour l'illustration de ce type de fonctionnement : courbes de chauffe, limitation de la stagnation. Le but est d'éviter la surchauffe du glycol qui commence à se décomposer à partir de 170°. Cela présente aussi l'avantage de pouvoir redémarrer un cycle de chauffe normal en cours de journée même avec des panneaux sélectifs (en raison des risques mentionnés au point précédent).