Solaire Diffusion

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les applications solaires thermiques

Imprimer PDF

Il existe 2 grandes familles de systèmes utilisant l'énergie solaire thermique dans les habitations :

- le solaire passif qui correspond à une conception de l'habitation et à l'application de techniques de constructions permettant d'utiliser au mieux l'énergie solaire pour répondre aux besoins dans le bâtiment : mur trombe, brise soleil, positionnement des ouvertures... Ces techniques vont de pair avec l'utilisation de l'environnement immédiat, du climat, l'isolation ... Ce n'est pas l'objet de notre activité, c'est généralement à prendre en compte au début du projet et à réaliser avant l'utilisation du solaire thermique 'non passif' que nous vous proposons. Vous trouverez des pistes dans notre rubrique conseils généraux.

- Le solaire 'non passif' que nous vous proposons, et qui se décline en plusieurs applications :

- le Chauffe-eau solaire, application la plus simple à mettre en oeuvre, et ses variantes :

- chauffe au solaire thermosiphon, voyez ici un exemple de nos produits.

- chauffe-eau solaire à circulation forcée. Cette dernière catégorie est elle-même composée de 2 types d'installation : les systèmes avec antigel, en circuit fermé, les moins contraignants à l'installation et les plus répandus, et les systèmes auto-vidangeables, qui évitent l'antigel : les panneaux ne se remplissent que lorsqu'il sont plus chaud que l'eau et se vidangent par gravité dans le cas contraire. Vous trouverez ici un exemple de nos produits.

- le chauffage solaire, généralement couplé au chauffe-eau, et parfois à un chauffage piscine. L'idéal est de l'utiliser avec un plancher chauffant basse température, l'apport solaire est ainsi optimisé. Lorsque le sol est déjà fait, il arrive d'aménager un mur chauffant. Un certain nombre de nos clients ont aussi utilisé ce système avec des radiateurs basse température, ce qui n'est pas forcément l'idéal en plein hiver mais permet de couvrir les besoins de demi-saison et retarde l'allumage de la chaudière. Naturellement dans ce dernier cas, j'aurais tendance à préconiser un chauffe-eau solaire et une solution bois ou granulé bois, mais le retour d'information fait par des utilisateurs montre que je n'ai pas forcément raison. Une idée de prix ? Pour un kit complet, avec échangeur piscine inclus (on utilise les calories disponibles  l'été !), avec coût de transport vers l'Eure, donc en traversant la France, vous pouvez télécharger le devis ici.

- Deux techniques pour la piscine : la moquette solaire et le panneau plan. Nous avons retenu ce dernier qui est plus efficace très tôt dans la saison et plus tard, plus résistant, et peut accessoirement basculer vers d'autres applications hors saison, chauffage d'habitation par exemple, ce que la moquette ne peut absolument pas faire. Et vu le coût de nos panneaux, la question ne se pose plus.

L'efficacité du chauffage Piscine : les calculs d'économie ou de hausse de température sont plus ardus , cela dépend de l'ensoleillement, de l'exposition au vent, de la température souhaitée. Les grands du secteurs annoncent pour 30 à 50% de la surface de la piscine des gains de température allant jusqu'à 7°. D'autres annoncent un gain d'utilisation de 7 semaines en début et en fin de saison .Pour ceux qui ne se baignent pas à moins de 28°, il est certain qu'un système solaire couplé à une bonne bâche isolante aura de l'effet. Pour ce qui aiment l'eau fraîche aussi : il faut attendre que ça refroidisse !

Pour tous ces sujets, voyez nos rubriques dédiées, et passez faire un tour sur la page 'outils', vous y trouverez des idées, des schémas, des exemples ...